Voter quand on est expatrié – Témoignages

Voter quand on est expatrié – Témoignages

Vous êtes français expatrié dans un autre pays et vous vous demandez si vous allez voter ? Il ne vous reste qu’un peu plus de deux semaines pour vous décider ! Je vous propose donc ici un petit retour sur ce qu’il en est du vote des expatriés. Je tiens à préciser que ce n’est pas un article sur la politique ou les idées de chacun mais bien sur ce qu’il en est lorsque l’on souhaite voter et que l’on est expatrié. Egalement sur le terme d’expatrié vous pouvez le remplacer par immigré, émigré, voyageur, touriste au long cours … et que la personne soit légale ou non dans le pays où elle vit aujourd’hui. L’article vise donc simplement a montrer les difficultés que l’on peut parfois rencontrer pour voter quand on est expatrié. Les témoignages étant recueillis permis mes amis la moyenne d’âge doit se trouver aux alentours de 25 ans, un échantillon plutôt jeune donc avec des expatriés récents et/ou mobiles.

Je suis expatrié et je vote

Comment voter quand on est expat'Je ne vais pas être très poli mais je vais commencer avec mon expérience et je laisserai ensuite place à huit autres témoignages d’amis expatriés. Actuellement je vis en Suisse et je dois avouer que je n’avais pas très envie de me lancer dans des démarches interminables pour pouvoir voter. Finalement la semaine dernière je me motive, prends mon courage à demain et visite le site du consulat français de Genève puis celui de Zurich. Finalement je me rends compte que je n’ai qu’un papier à remplir et renvoyer (avec une facture donnant mon adresse et une pièce d’identité). Je le fais rapidement et envoie le tout par mail vendredi matin. Lundi j’ai un mail me confirmant que je pourrais venir aux prochaines élections muni d’une pièce d’identité. J’avais donc une idée totalement fausse de ce qu’il en était car mon inscription a été très facile et très rapide. Donc si je trouve chaussure à mon pied, je pourrai voter !

Et voyons donc ce que mes amis ont pu me dire :

Commençons avec Alex qui vit à une heure de Dublin, Irlande :

Quand j’étais en Australie j’avais fait une dérogation pour que ma mère vote pour moi. Si je me souviens bien c’était une lettre avec une photocopie de mon passeport et une fiche comme quoi ils autorisent ma mère à voter pour moi. Ce n’était pas trop long je crois. Ici je dois juste m’enregistrer à l’ambassade à Dublin, j’avais oublié par contre que je devais le faire avant le 31 décembre, c’est bien que tu me le rappelles.

Voyons maintenant comment s’est organisé Marion qui vit en France mais part bientôt pour l’Australie :

Je suis allée à la gendarmerie et j’ai rempli un petit papier qui donne procuration à ma mère. Ça prend 5/10min à tout casser c’est simple et rapide. J’avais regardé sur internet avant s’il fallait des documents particulier (juste une pièce d’identité je crois) et quand ma mère ira voter ce sera noté sur leur registre qu’elle vote pour deux personnes. Par contre c’est valable seulement pour un an (1 an max sinon tu peux mettre que c’est pour telle ou telle élection et donner une date précise) mais du coup moi je pars 2 ans donc pour l’année d’après je ne sais pas comment je procèderai si il y a des élections.

Et maintenant l’avis d’un autre blogueur, Vincent, qui lui a vraiment une vie à l’étranger, à Toronto au Canada :

Il y a quelques années, je n’aurai peut-être pas voté de l’étranger… Je me suis marié à Toronto l’année dernière avec ma femme qui est Canadienne. Du coup, ma vision sur le vote a changé. Cette année, je vais voter. Je vote pour moi, mais aussi pour l’avenir de ma femme et de mes futurs enfants en France… Après tout, je ne sais pas ce que nous réserve l’avenir. D’ici quelques années, je vivrai peut-être au Canada, en France ou ailleurs… Peu importe. J’ai cette chance de pouvoir voter depuis le Canada. C’est une chance de pouvoir donner son avis sur l’avenir de son pays d’origine. Alors cette chance, je vais la saisir. Étant marié au Canada, je suis déjà inscrit au consulat de France à Toronto, et automatiquement sur la liste électorale consulaire. En fait, j’ai reçu plusieurs emails du consulat pour m’indiquer que je suis déjà inscrit. Je pourrais donc voter directement en personne, du Canada, ou par procuration. Pour moi, l’inscription au consulat a été facile !

Je suis expatrié et j’aimerais voter

Effectivement, il n’est pas toujours facile de pouvoir voter quand on est expatrié. Voici donc quelques témoignages d’amis qui ne pourront pas voter, à contre cœur en mai prochain :

D’abord voilà ce que nous dit Alice qui vit à San Francisco, USA :

J’aimerais voter mais je ne pourrai malheureusement pas.C’est simplement que pour s’inscrire sur le site du gouvernement c’est faisable, il faut juste prendre un peu de temps et avoir les bons renseignements. Mais une fois inscrite, j’ai essayé de me renseigner sur la suite, la partie la plus importante : VOTER ! Bien qu’expat, j’aime toujours autant mon pays d’origine et ma famille et mes amis y vivent toujours. Et puis évidemment moi même j’y reviendrais peut-être un jour ! Alors ca reste important de pouvoir voter. Seulement dans mon cas et dans celui de bien des autres également je pense ca reste particulièrement compliqué dans le sens où il faut se déplacer jusqu’au consulat de Chicago ! Plus de 7 heures de vol et l’avion ce n’est pas gratuit et cela prend également du temps !

Marine vit elle à Sofia en Bulgarie et n’a pas eu que de bonnes expériences avec les administrations françaises :

Avant de partir j’ai voulu m’organiser pour pouvoir voter par procuration. Donc je suis allée à la gendarmerie là où il faut se rendre normalement pour donner sa procuration à un proche et les gendarmes m’ont envoyé promener … Haha
Je suis allée à la sous préfecture pour avoir davantage d’informations et là aussi j’ai trouvé une dame très désagréable qui m’a dit que ce n’était pas possible de demander une procuration de vote quand on ne connait pas encore les dates de vote d’une élection.
Bref une grosse galère et je trouve que cela n’encourage pas les gens à voter. Donc au final si je veux voter il va falloir que j’aille à l’ambassade française de Bulgarie. C’est une bonne chose que j’habite la capitale et que l’ambassade se trouve près de chez moi, car si je n’habitais pas la capitale je devrais faire le déplacement …

Lucie vit elle à Moncton au Canada, elle espère pouvoir voter aux deux tours mais cela dépendra du lieu du vote :

C’est une amie expat’ qui m’a envoyé le lien, je me suis renseignée sur le site internet du gouvernement et j’ai rempli mon dossier. Maintenant je ne sais pas comment les élections vont se dérouler. Je ne sais pas si je vais pouvoir voter à Moncton ou si je vais devoir monter à Montréal. Je n’ai pas vraiment trouvé d’information là-dessus et Montréal est quand même à environ 10h de voiture… Si c’est à Montréal j’irai qu’au second tour car je ne peux pas y aller deux fois ou rester sur place entre les deux votes… En tout cas c’est compliqué ! S’inscrire sur la liste consulaire ça va mais pour le reste c’est le flou total !

 

Je suis expatrié et je ne vote pas

Pour Nathalie qui vit à Cincinnati aux Etats-Unis la question ne se pose pas :

Je ne voterai pas ça m’est égal, ce n’est même pas politique. J’y ai pas du tout pensé en fait donc je ne me suis pas renseignée. Je ne connais pas les démarches et je ne suis pas exactement intéressée de les connaître non plus.

En revanche pour Bastien qui vit à Frankfort en Allemagne la raison est plus forte :

Je suis français de nationalité mais je ne compte pas m’investir personnellement dans le futur d’un pays que j’ai quitté et dans lequel je ne compte pas revenir vivre. Donc concrètement, je ne me sens pas concerné, ou plus concerné. De plus je ne vois pas en quoi il est légitime et raisonnable/rationnel de voter pour d’autres. Je ne représente plus les français, la France et la volonté d’un citoyen français donc mon vote n’aurait aucune pertinence.

 

Ce que j’ai pu à chaque fois remarquer c’est le manque d’informations. C’est souvent un ami qui nous en parle et quand on cherche sur internet les informations sont parfois floues mais jetez donc un oeil ici. Les démarches sont très simple à effectuer, même si on peut avoir de mauvaises expériences. Par contre le vrai souci qui empêche les expatriés de voter c’est la distance de son domicile au bureau de vote. Car cela devient vite une véritable aventure qui prend du temps et de l’argent … deux fois !

Si vous avez aussi une expérience à ce propos, dites le nous dans les commentaires !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *