Mon itinéraire à vélo de Caen à Rennes : Rencontre la France

Mon itinéraire à vélo de Caen à Rennes : Rencontre la France

Me voilà lancé à vélo à travers la France depuis presque une semaine, la première partie de ce voyage à vélo m’a mené de Caen à Rennes en 300 kilomètres. Comme je pouvais le prévoir en développant le projet de cette première édition de Rencontre la France  au mois de mars, la météo n’a pas toujours était parfaite. Mais malgré tout je pense avoir eu pas mal de chance pendant au moins quatre jours sur les six premiers de mon parcours.

Première journée : De Caen à Caligny 

J’ai pris le départ de Caen depuis la place du théâtre. Je me suis ensuite rendu directement sur la voie verte qui est très agréable à prendre. En plus, ce qui est rare pour une voie verte, elle est goudronnée, donc pour rouler c’est parfait ! Je l’ai prise jusqu’à Thury-Harcourt comme vous pouvez le voir sur mon tracé GPS. J’ai juste fait un petit tour pour passer voir un ami d’Arnaud, mon compagnon de voyage pour les trente premiers kilomètres du voyage. A partir de Thury-Harcourt il n’y a plus de voie verte et j’ai donc continué jusqu’à Condé-sur-Noireau via des départementales. C’est sur ce tronçon que j’ai commencé à comprendre ce que l’on entend par « Suisse normande » ! Donc vous allez avoir de belles côtes à partir de Thury.

Ensuite je savais que j’avais déjà bien avancé pour une première journée donc en sortant de Condé j’ai commencé à regarder si je pouvais trouver un endroit où dormir. Après avoir passé le centre de Caligny j’ai trouvé un champ qui était ouvert et me semblait pas mal pour poser la tente et je suis donc allé demander aux voisins si ils savaient à qui appartenait le terrain ou si ils voulaient bien m’héberger/me laisser poser ma tente dans leur jardin. Les premiers personnes à qui je demande n’ont pas l’air rassuré et c’est finalement en sonnant chez Geneviève que la chance tourne. Attiré par le camping-car garé devant la maison j’ai en effet sonné à la bonne maison. Je passerai donc la nuit au chaud après avoir pris une douche et mangé un bon repas avec elle et son mari Jo. Le lendemain matin nous papoterons jusqu’à 11h du matin avant que je reprenne la route en direction de Domfront.

Une première étape de 63 kilomètres avec une météo sympa et une nuit au chaud : un super début de voyage !

Deuxième journée : De Caligny à Domfront

Domfront entre Caen et rennes à véloLe matin je reprends la direction de la voie verte qui reprend après Flers. C’est en fait le trajet de la Vélo Francette qui se termine à La Rochelle où je serai dans deux semaines mais en empruntant un trajet un peu plus long. Cette voie verte n’est pas goudronnée donc on avance un peu moins bien mais c’est très sympa. Le passage vers les forges de Varenne n’est pas à manquer !

Ensuite c’est la visite du village fortifié de Domfront, désert au mois de mars mais qui reste magnifique ! Se promener dans les rues pavées de ce village est un moment à ne pas perdre même si la montée jusqu’au village n’est pas de tout repos. Après Domfront mon itinéraire prenez un virage à 90° à l’ouest pour prendre la direction du Mont Saint-Michel.

Mais comme j’avais été invité à la ferme de l’Appel au bois normand j’ai donc fait un « petit » détour en direction du sud-est pour dormir chez Baptiste et ses parents. Au total j’ai donc fait un peu plus de 48 kilomètres cette deuxième journée, et le tracé GPS est par là.

Troisième journée : De Domfront à Ducey

A Domfront c’est la Véloscénie que l’on peut récupérer pour se rendre au Mont Saint-Michel. La journée avait plutôt bien commencé avec un super petit déjeuner dans la ferme des parents de Baptiste. J’ai même eu le droit à une bouteille de poiré bio. A 9h15 Baptiste m’accompagnait pour la première montée avant que je me mette en direction de Ducey seul. Je savais que la météo n’était pas très optimiste et que j’avais beaucoup de kilomètres, environs 70 de prévu, 72 au final.

Finalement une fois arrivé sur la voie verte il commence à pleuvoir (peu mais très souvent), le vent est intense et j’arriverai donc à Mortain détrempé … La batterie de mon téléphone (qui me sert de GPS) est presque à plat je branche donc une batterie externe qui ne fonctionnera que 10 minutes … C’est pourquoi le tracé GPS de cette partie du voyage n’est pas complet. La montée sur Mortain faite, le soleil sort, je découvre les deux cascades de la ville au nom assez simple de « grande » et « petite » cascade. Vu la météo elles sont bine alimentées en eau mais celle-ci n’a pas la couleur annoncée. Je reviendrai donc un jour en été voir ce qu’il en est.

Je me remets en route sans passer par la voie verte trop mouillée qui me ralentit donc et j’emprunte la nationale qui se rend vers Saint-Hilaire-du-Harcouët avant de faire les 18 derniers kilomètres sur des départementales en forme de grand-huit en direction de Ducey. Pendant tout ce chemin il pleut à verse et j’arrive donc à Ducey trempé et avec les pieds et les mains frigorifiés !

Comme vous pouvez l’imaginer ce n’est pas la journée que j’ai le plus apprécié de cette première partie de voyage entre Caen et Rennes. La météo a forcément contribué à ce ressentit mais il est important de noter que l’on peut faire tout ce trajet sur la voie verte. La voie verte au printemps ou en été doit être plus agréable. Personnellement je n’en pouvais plus de la boue et de ne voir personne, c’est pour ça que j’ai donc pris les routes sur la deuxième partie du trajet.

Quatrième journée : De Ducey au Mont Saint-Michel

Voyage à vélo de Caen à Rennes en passant par le Mont Saint-MichelPour cette quatrième petite étape changement radical de météo : grand soleil au programme et arrivé sur une merveille architecturale : le Mont Saint-Michel. Pour commencer la journée, coup de chance, nous sommes mardi, c’est donc jour de marché à Ducey. Je me promène dans les rues du village avec Julien, qui m’avait accueilli. Je découvre encore une fois un lieu très joli où il semble faire bon vivre. Je repars donc en direction du Mont avec une motivation retrouvée.

Mon itinéraire emprunte encore pour quelques kilomètres la fin de la voie verte avant que je me retrouve en voie partagée jusqu’au Mont Saint-Michel. La route se fait très bien et je n’ai fait ce jour là que 32 kilomètres. Voici quelques information pratique sur cet parti de l’itinéraire :

  • faites un petit détour et allez à la pointe de Roche Torin, premier point de vue (ou presque) que vous pourrez avoir sur le Mont Saint-Michel
  • l’accès jusqu’au pied du Mont n’est pas autorisé en permanence en vélo, il faudra donc déposer votre vélo dans un parking pendant l’été
  • l’entrée dans le village du Mont est gratuite, c’est la visite de l’abbaye qui est payante
  • si vous souhaitez acheter à manger (hors restaurants) anticipez et achetez à Ducey

Cette quatrième journée qui vous emmène au Mont Saint-Michel est clairement la meilleure partie de cet itinéraire surtout si comme moi la météo est magnifique ce jour-là. Il est possible de coupler la quatrième et la cinquième journée de mon itinéraire si vous souhaitez aller plus vite. Je souhaitais personnellement dormir dans ma tente avec vue sur le Mont … C’était magique, mais encore une fois ce n’est pas possible en haute saison. 😉

Moutons devant le Mont Saint-Michel lors de mon voyage à vélo

Moutons devant le Mont Saint-Michel

Cinquième journée : Du Mont Saint-Michel à Dol-de-Bretagne

Cathédrale de Dol de BretagneC’est après cinq jours à vélo que mes genoux ont commencé à se faire sentir malgré la petite journée de la veille. Heureusement je n’ai fait que 24 kilomètres ce jour-là (56 en couplant les deux journées de vélo donc). Sur ce trajet il est possible de longer la baie du Mont Saint-Michel où de passer par les départementales un peu dans les terres. J’ai choisi al seconde option ce qui m’a permis de voir la quantité d’espaces de « vente directe ». Je me suis arrêté à « La Grange » par curiosité, j’y aurai bien fait mon marché ! Malheureusement en vélo c’est pas très pratique surtout que je mange tout le temps sur le pouce.

Il est possible de passer par le Mont-Dol avant d’arriver sur Dol-de-Bretagne afin de profiter d’une jolie vue panoramique sur la baie. Ensuite il vous faudra déambuler dans les magnifiques rues de Dol ! Je ne m’y attendais pas en arrivant dans cette petite ville mais il y a énormément à voir dont de très vieilles maisons, une gigantesque cathédrale un menhir haut de 9 mètres … Bref, j’ai beaucoup aimé cette pose à Dol !

C’est grâce à l’invitation de l’hostel EDD (Explore. Dream. Discover.) que je suis venu dans la ville. C’est le premier « backpacker » dans la région où l’on peut donc dormir en dortoir. Un lieu qui vient d’ouvrir et pourtant déjà très convivial avec une décoration très soignée. Du coup si vous voulez y faire étape pensez à réserver par ici (avec booking vous me permettez de pédaler un peu plus loi 😉 ).

Sixième journée : De Dol-de-Bretagne à Rennes

Ce fut une longue et difficile journée pour moi à cause de mes genoux douloureux. J’ai donc roulé d’abord sur des départementale jusqu’à Montreuil-sur-Ille. On traverse d’abord Cobourg qui dispose d’un très joli château légèrement perché sur une colline au dessus d’un petit étang. On continue encore un peu moins de dix kilomètres avant de rejoindre la voie verte de l’Ille et de la Rance.

Une fois sur la voie verte, encore une fois légèrement boueuse avec la météo, le trajet est simple et plat. De plus il est rythmé par les nombreuses écluses qui se trouvent presque tous les deux kilomètres. Une fin de trajet agréable donc sur une voie verte très sympathique.

Cette dernière étape représente donc une petite soixantaine de kilomètre (j’en ai fait 58 jusqu’à Montgermont où j’ai dormi chez un ami). Le trajet étant plat cette distance ce fait très facilement … si l’on a pas le genoux en feu …

Voici donc le résumé de mon itinéraire sur Ella première grosse partie de mon projet de voyage à vélo « Rencontre la France« . Mon étape à Rennes, d’où j’écris cet article, a du être plus longue que prévu afin de laisser du temps de repos à mes genoux. La suite du trajet nous fera voyager de Vannes à Nantes !

6 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *