Voyager gratuitement

Voyager gratuitement

Quand on parle de voyage tout le monde se dit prêt à partir mais invoque également bien des raisons de ne pas voyager si cela devait devenir concret. Je suis sûr que si vous avez déjà parlé de partir en voyage avec quelqu’un vous avez déjà entendu « Oui j’adorerais voyager mais … ». Aujourd’hui je souhaite m’attaquer à la première des raisons invoquées, j’ai nommé l’argent ! Alors si vous voulez convaincre quelqu’un que l’on peut voyager pour pas cher ou encore si vous faites partie de ces gens qui se trouvent mille excuses et que vous voulez changer voici quelques techniques pour rendre votre voyage moins cher. Et même gratuit si vous les appliquez toutes simultanément !

Transports

Si je commence en premier par les transports, c’est que selon moi ceci est la partie la plus chère du voyage et également la plus difficile à diminuer. En effet, si vous souhaitez partir loin, il devient vite cher de prendre l’avion et si vous allez ne serait-ce qu’à l’autre bout de votre pays, le prix de revient est souvent identique que ce soit par bus, train ou avion avec l’apparition des compagnies low-cost. Alors voici mes conseils pour économiser sur vos transports. Je n’aborderai pas le vélo et la marche qui sont plus une façon de voyager qu’un moyen de transport à mon sens. A noter tout de même que le vélo n’est pas gratuit ! (achat, matériel, réparations …)

Faites du stop !

Voyager en stopSi le stop ne vous effraie pas, vous allez ainsi trouver l’unique façon rapide de voyager gratuitement et surtout de façon très amicale. Les gens qui vous prendront en stop sont des gens cool ! Pour la sécurité n’oubliez jamais que quand bien même c’est vous qui faites du stop rien ne vous oblige à monter dans la première voiture qui s’arrête. Et si vous n’êtes vraiment pas rassuré, gardez votre téléphone à portée de main. J’ai commencé le stop en 2010 et en quatre ans j’ai fait de l’auto-stop environ 500 fois et ceci dans plusieurs pays : je n’ai jamais eu de soucis. Alors si la prudence reste de mise, la paranoïa est à proscrire.
Aussi pensez à être aussi cool que la personne qui vous a pris en stop, ne dormez pas (ou pas tout le trajet), communiquez, partagez ! Car si la personne vous aide beaucoup en vous transportant, vous pouvez aussi lui rendre la pareille en la faisant voyager à travers vos récits ou simplement s’évader de sa vie de tous les jours. Et surtout si vous êtes un auto-stoppeur sympa alors la prochaine fois que cette personne en croisera un autre elle s’arrêtera encore !

Avez-vous pensé au covoiturage ?

Si vous restez méfiant vis-à-vis du stop, une alternative possible est le covoiturage. Pour ce type de transport vous allez devoir payer mais vous pourrez faire des économies. Pour économiser sur le covoiturage passez par vos amis ou par des sites de covoiturages gratuits. J’ai commencé le covoiturage il y a quelques années et je n’ai jamais eu de soucis. J’ai entendu bien des histoires mais je n’en ai jamais vécu. Idem que pour le stop, c’est un moment de partage alors ne restez  pas tout le trajet sur votre ordinateur ou endormi.

Le train ?

Voilà une option que je n’envisagerai pas. Pourquoi ? Le train est souvent très cher, peu importe le pays où vous vous trouvez. Le seul train que je vous conseille est celui que vous pourrez prendre pour vous faire plaisir, pour visiter. Mais dans ce cas, considérez le prix comme extra et non comme transport. Le train qui longe le canal du Panama pour 25$ vous laissera, par exemple, un souvenir magique !

Le bus ?

Bus du Guatemala : le Diablos rojosPour le bus, tout va dépendre du pays où vous voyagez. Dans certains cas, il sera votre unique option (pour voyager de ville en ville en Amérique centrale), dans d’autres une économie (Royaume-Uni) et enfin il pourra être une vraie pénitence (France). Mais quelle joie de voyager, même sans aucun confort, dans ces « diablos rojos » au rythme de la bachata, à la fois une musique et une danse dont je vous parlerai bientôt, au milieu des champs de maïs au fin fond du Guatemala …

L’avion ?

Ici il faut distinguer l’avion long-courrier auquel vous n’aurez pas vraiment d’alternative, autre que le bateau pour plusieurs mois, de la compagnie low cost qui vous emmène à quelques centaines de kilomètres.
La règle du low-cost : pour payer moins cher il faut voyager léger !
Et puis si vous avez à transporter votre sac à dos pendant des mois, vous serez heureux de ne pas avoir apporté avec vous votre frigo et votre télévision, sur le dos c’est lourd !!! Bref, pour quelques semaines un sac à dos suffit largement si le climat est clément et votre matériel adéquat, ce sera l’objet d’un autre article à suivre. La règle du jeu pour les low-cost est donc simple, vous voyagez léger et sans « options » et en échange vous ne payez pas cher.
Sur de plus longues distances les règles vont changer, pour payer moins cher il faut savoir comment acheter son billet. Première option: acheter ses billets très longtemps à l’avance, vous paierez un prix raisonnable de cette façon. Deuxième option: acheter ses billets au dernier moment, ici vous allez jouer à la loterie en effet tout dépendra de la popularité de votre destination, de la saison et, il faut bien le dire, de votre chance. Enfin la solution la plus économique selon moi est de choisir ses destinations en fonction du prix des billets, inscrivez vous aux newsletters des comparateurs de vols et des compagnies aériennes. Vous allez ainsi recevoir les promotions, allez régulièrement voir par vous-même pour votre destination privilégiée et lorsque vous trouvez le prix qui vous convient … vous partez ! Cela implique évidemment une grande flexibilité et de faire attention au délai d’obtention du visa si nécessaire.
Finalement si vous êtes flexible, aussi bien sur la destination que sur la date alors vos billets d’avion peuvent devenir très abordables !

Logement

Hamac se loger gratuitement Voici le point budget le plus facile à réduire selon moi ! Si ,quand je vous parle de logement,vous êtes déjà en train de comparer le prix des deux « resorts » de l’endroit où vous comptez aller alors … je ne serai pas d’une grande aide. Car pour économiser ou même ne pas dépenser d’argent dans le logement bien entendu je ne vous parlerai pas de ces nids à touristes.
Pour se loger pas cher il faut loger chez l’habitant. Ici plusieurs options s’offrent à vous encore une fois. Si vous visez le voyage gratuit il faudra donc se faire inviter. Difficile ? Pas forcément ! Avant tout, faites un listing de vos amis qui pourraient connaître des gens dans le pays où vous allez : études à l’étranger, étudiants étrangers, dernières vacances, cousin qui vit à l’étranger… Bref je suis sûr que vous pourrez trouver quelques noms. Ensuite prenez contact avec eux et expliquez-leur votre projet de voyage. Que cette personne puisse ou non vous loger peu importe mais elle sera toujours ravi d’apprendre que quelqu’un qu’elle connaît s’intéresse à son pays. Vous allez avoir ainsi des informations auxquelles vous n’auriez jamais pensé. Et de fil en aiguille une invitation à dormir ou le nom d’une autre personne qui pourrait peut-être vous aider dans une autre partie de votre voyage. Comme on dit toujours, les amis de nos amis sont nos amis ! Et si vraiment vous n’avez aucun nom qui vous vient en tête ou que vous ne pouvez contacter ces personnes, une autre solution est le CouchSurfing qui vous permettra de demander à des gens à travers le monde de littéralement « dormir sur leur canapé » ! Le seul « hic » de cette option est que vous êtes dépendant d’internet pour faire vos demandes. Ces deux solutions sont comme je les appelle du « tout-en-un », vous aurez peut être le logement mais aussi toutes les informations importantes, un guide et un ami ! Car il ne faut pas l’oublier, rencontrer d’autres personnes est une partie passionnante de votre voyage ! Bien entendu vous avez également la possibilité de rencontrer des gens sur place. Faisable si vous restez longtemps dans la même ville mais très compliqué pour un voyage itinérant. Ou encore le camping sauvage qui sera même la seule solution lorsque vous randonnerez au fin fond d’une forêt ou au sommet d’une montagne. Il faudra juste bien s’organiser et j’essayerai également de vous faire un article dès que possible sur le sujet.
Si jamais l’option du logement gratuit est impossible il vous faudra alors trouver un endroit pas cher. Vous aurez alors la solution de facilité qui est le petit hôtel ou même le backpacker, hôtel de dortoirs où vous croiserez d’autres voyageurs en sac à dos (d’où le nom). Simple et en toute sécurité (sauf pour votre sac à dos dans certains backpackers …). Vous pouvez en trouver pratiquement partout à travers le monde avec des prix souvent abordables parfois même irrationnels … La meilleure solution est d’essayer de trouver un logement chez l’habitant. Beaucoup plus compliqué à trouver, vous allez devoir faire des recherches au préalable ou alors demander sur place à qui voudra bien vous aider. Avec cette option on ne sait jamais sur quoi on peut tomber ! Parfois vous aurez la meilleure expérience de votre vie et parfois vous serez pressé de partir. Parfois vous allez payer trois fois rien alors que des fois vous aurez l’impression d’être un pigeon … Mais comme dans tout c’est l’imprévu qui fait la richesse de l’expérience !

Nourriture

Manger gratuitementSi vous avez un budget nourriture serré, il faut commencer par vous rappeler que même à la maison il faut bien payer les courses sauf si vous apprenez à vous auto-suffire, un de mes objectifs si je me sédentarise et dont je vous parlerai sûrement. Alors lorsque vous faites votre budget voyage commencez par calculer votre budget alimentation dans votre vie de tous les jours car vous allez vite vous rendre compte que suivant le pays où vous allez et celui d’où vous venez vous pourrez économiser de l’argent sur ce budget ! Et oui, si vous mangez local, ce qui est la règle numéro 1 de ce budget, alors vous vous rendrez vite compte que beaucoup de pays sont moins chers (que la France dans mon cas).
Je reviens sur LA règle, celle de manger local ! En effet, oubliez votre fromage si vous êtes français, d’autant plus que ce sera un de vos petits plaisirs en rentrant ! En revanche vous pouvez tester ce plat inconnu que tout le monde mange ici. Vous le paierez bien moins cher, vous découvrirez au travers de la nourriture toute une culture et enfin vous vous sentirez bien plus proche des gens qui vivent dans le pays que vous voulez découvrir !

Voici quelques techniques qui en plus d’être économiques sont viables pour l’environnement ! En effet, si vous voyagez en stop, dormez chez l’habitant et mangez local alors vous aurez un impact quasiment nul sur l’environnement. Et quand on aime voyager on sait combien il est important de protéger la nature !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *