Assistant de langue, voyager en partageant sa langue

Assistant de langue, voyager en partageant sa langue

Comme je vous l’ai déjà dit dans mon article sur comment s’installer à Edimbourg, je suis partis en Ecosse pour être FLA, FLA signifie Foreign Language Assistant qui traduit en bon français donne assistant de langue étrangère. Comme vous devez vous en douter je n’ai pas enseigné le chinois mais bien le français et j’ai aussi appris l’anglais au passage. C’est sur que vu le niveau au départ c’était également de l’apprentissage pour moi et l’accent écossais n’est pas pour aider !

Comment arrive cette idée ?

Un programme à l'étranger autre qu'ErasmusTout a commencé par un désarroi, celui d’un étudiant de maths dans une petite fac française qui rêve de faire Erasmus dans un pays anglophone, bilan : IMPOSSIBLE ! Quand bien même je me suis vu proposer par mon enseignant référent de trouver des accords par moi-même, ce que j’ai tenté, le peu de réponses positives que je recevais était réalisable d’ici 5 à 10 ans. Malheureusement je ne voulais pas attendre 10 ans pour passer en deuxième année !

Et un jour un de mes amis qui a un an d’avance m’explique qu’à la fin de la licence on peut faire un an d’assistanat au Royaume Uni ! La plupart des autres pays demandent une licence d’anglais. L’idée me semble tout de suite parfaite et d’autant plus lorsque j’apprends que l’on peut demander à être affecté en école primaire. Tout de suite je me renseigne pour savoir comment postuler, j’apprends alors qu’il faut remplir un dossier auprès du CIEP (Centre international d’études pédagogiques) avec CV et lettre de motivation en français et anglais, un avis d’un professeur d’anglais et quelques lettres de recommandations aident à étoffer le dossier, surtout celui d’un redoublant. Chose faite au mois de décembre et j’apprends que j’aurai la réponse au mois de mai suivant.

Dossier pour le CIEP à rendre en Décembre

L’attente de la réponse

Quand le printemps arrive ce n’est pas forcément une bonne nouvelle qu’il apporte, je suis sur liste d’attente. On sait ce que ça veut dire la plupart du temps cette liste d’attente. Un mois plus tard je décolle pour l’Amérique centrale sans aucune certitude sur ce que je ferai l’année suivante. Le mois de juillet passe et le voyage me fait oublier cette préoccupation, je profite sans me soucier du reste. Et finalement c’est le 8 août quand je me réveille à Catemaco, Veracruz au Mexique que je constate avoir de nombreux appels en absences et SMS de ma mère. Après une seconde frayeur j’apprends que le CIEP essaye de me contacter pour un post d’assistant à Edimbourg en école primaire, je ne pouvais espérer mieux ! Je commencerai donc le premier octobre, en rentrant le 28 août c’est préférable.

Sur liste d’attente : garder espoir si votre dossier est original

L’arrivée dans un lieu inconnu

Vivre à LeithIci commence la période d’attente d’informations de la part de l’école et cela peut être très long. D’autant plus que j’apprendrai par la suite que nous sommes les premiers assistants placés en école primaire et en Ecosse (deux espagnoles et deux français). Mon école sur les documents est un collège ou je ne mettrai jamais les pieds tout au long de l’année et je n’ai les informations sur mon école qu’au compte goûte. Du coup c’est sans logement que j’arrive en Ecosse et c’est là qu’on apprécie le CouchSurfing dont je parlerai bientôt. Après une dizaine de jours j’ai enfin un appartement loué en colocation avec trois autres assistants dans le quartier de Leith. Quartier pas cher et bien desservi par les bus : un bon compromis.

Trouver un logement : une véritable mission

Pour les écoles c’est un peu la loterie. Moi je me retrouve dans deux écoles, Ratho PS et Dean Park PS, en périphérie de la ville et pour y aller c’est environ une heure de bus depuis mon appartement … Pas vraiment le top ! En revanche je ne travaille que trois jours par semaine du mardi au jeudi , le week end de quatre jours on s’y fait vite ! Et finalement le problème de la distance sera vite oublié au profit de la qualité et de l’ambiance de mes écoles. Soirées avec les autres enseignants, cadeaux surprises pour noël (Secret Santa), visite des alentours, cadre de l’école, ambiance dans le « staff room » … Bref, je me sens à l’aise !

Une bonne école : l’élément clef pour apprécier son année d’assistanat

L’assistanat, qu’est ce que c’est ?

L’élément central, enseigner le français … à l’étranger ! Car oui vous allez enseigner le français mais non ce n’est pas forcément aussi simple que l’on peut penser. En effet vous allez enseigner une langue étrangère avant tout. Une fois ce « détail » surpassé il vous faudra également vous habituer à la façon d’enseigner qui n’est celle que l’on connaît en France. Pour l’école primaire, oubliez les classes silencieuses et les tables en rang. Ici on travaille en groupe et tant que c’est en dessous de 90 décibels c’est acceptable. Je vous assure ça fait bizarre ! Dit comme ça on peut le voir très négativement mais il y a aussi des avantages. Les enfants prennent la parole plus facilement, ils font preuve d’initiative et vont oser plus facilement que les enfants dont on a l’habitude. Si vous êtes au niveau collège quelques similitudes à ce niveau là mais ce qui va vous faire mal c’est quand vous allez vous rendre compte que les examens ne sont « que » des textes à apprendre par cœur et à « recracher » le jour de l’interrogation. Effet limité selon nos normes mais ici c’est comme ça. Et les plus grands n’auront même pas forcément l’obligation de suivre vos cours si ils ont un motif, plus ou moins valable. Encore une fois tout dépend de l’école.

Enseigner le français à l’étranger c’est avant tout enseigner une langue étrangère

Finalement une vraie belle aventure

Merci pour cette aventure d'assistantPar la suite c’est votre vie à l’étranger qui commence et plein de nouvelles choses et de nouveaux endroits à découvrir, pour Edimbourg je vous en parle ici. La vie entre assistants est un plus selon moi, car des étudiants ou des personnes qui travaillent n’auront ni les mêmes attentes ni des emplois du temps équivalent. Car avec tout ce temps libre si vous voulez voyager vous allez être servi ! Pour moi durant l’année ce sera de nombreux voyages en Ecosse et quelques voyages à l’étranger, les compagnies lowcosts sont vos amies ! Rentrer en France ? A éviter à mon avis surtout si vous voulez découvrir plus et approfondir votre anglais car un retour en France n’aide pas du tout !

Durant l’année voyagez autant que possible mais évitez la France !

Alors si vous lisez cela car vous voulez tenter l’aventure alors un seul mot : Foncez ! Si vous êtes seulement à la recherche d’informations j’espère vous avoir aidé mais bien entendu il reste des milliers de choses à dire. Alors si vous avez une question particulière c’est juste après, dans les commentaires !

20 comments

  • Salut Moran!
    Très sympa ton expérience! Je ne suis pas tenté par cette activité mais j’ai lu ton article avec intérêt.
    Je me souviens des assistant(e)s d’allemand au collège, je m’étais toujours demandé quelle était leur vie et ce qu’ils faisaient là. Tu m’as éclairé en racontant un peu les coulisses. Finalement c’est un super moyen pour l’assistant d’apprendre la langue locale à moindre frais et en immersion totale.
    A propos des langues étrangères, j’ai écrit un article sur quelle langue apprendre, si tu as le temps de le lire, ton avis m’intéresse.
    N’oublie pas ton kilt et bon séjour en Ecosse 😉
    Gaël

    Reply
    • Comme tu as du le voir je suis passé faire un tour sur ton blog qui est très sympa. Bonne continuation à toi ! On se recroisera probablement souvent. 🙂

      Reply
  • Bonjour,

    Je travaille au CIEP au sein de l’équipe en charge des assistants de langue. Dans le but d’améliorer la communication autour du programme, nous aimerions donner une idée concrète aux futurs candidats de l’expérience pour laquelle ils souhaitent postuler ou qu’ils s’apprêtent à vivre. Votre blog nous a plu, et nous souhaiterions le mentionner sur le site internet du CIEP dans une rubrique dédiée, et sur la page Facebook du programme. Si vous nous autorisez ce partage, je vous serais très reconnaissante de bien vouloir me le confirmer en écrivant à cette adresse : guyard2@ciep.fr , si possible d’ici le 25 mai.

    Par avance, merci de votre collaboration.

    Reply
    • Bonsoir,
      Je vous ai répondu le 19 mai au soir à votre mail dans la zone contact sur l’adresse que vous m’aviez donné. En effet, il n’y a pas de soucis, surtout que je repars avec le CIEP en septembre, direction le Mexique !
      Moran

      Reply
  • Bonjour Moran,

    Je souhaite participer au programme du CIEP pour l’année 2016/2017.
    Par contre, je suis actuellement en Master 2, donc il s’agit de ma dernière chance pour postuler.
    As-tu rencontré d’autres M2 lors de tes années en tant qu’assistant de langue?
    Egalement, y a-t-il un entretien avec un des membres de l’équipe du CIEP pour valider le dossier à un moment donné ? (Je demande car je serai en stage de 6 mois à l’étranger à partir de Janvier, donc je préfère prévoir à l’avance si un retour en France s’impose ! )

    Je te remercie pour ton blog, et toutes ces explications dans ton article !
    Bon weekend !
    Charline 🙂

    Reply
    • Salut Charline !
      Alors oui tu ne serais pas seule à faire ça en fin de parcours universitaire. C’est d’ailleurs un moment assez opportun pour le faire je pense. Donc à ce niveau là pas de soucis. Si tu es inscrites dans une université en France alors tu auras un ou deux entretien(s) avec les professeurs référents CIEP dans l’université. Un entretient pour juger de ton niveau de langue, le second pour savoir si tu serais apte à vivre à l’étranger, être assistante … Ces entretiens doivent avoir lieu avant que tu finalises ton dossier donc avant janvier. Pas de soucis par rapport à ton stage donc.
      Il y a parfois des réunions avant le départ (pour le Mexique j’en ai eu une en juin à Paris), mais elles ne sont de toute façon pas obligatoire et tu le sais si c’est le cas à l’avance (plus ou moins haha).
      De rien pour le blog, et même au contraire, merci à toi de le lire !
      N’hésites pas à suivre sur facebook aussi pour voir les « news » plus facilement !
      Bonne fin de dimanche à toi !

      Reply
  • Bonsoir ! 🙂

    J’ai lu ton article avec un grand intérêt.
    J’ai une licence d’Anglais et je suis en M1. J’ai l’idée de partir comme assistante de français, ou tout du moins, tenter ma chance, en Angleterre (ou ailleurs en Grande-Bretagne). J’ai lu que tu étudiais les maths à la fac, mais j’aurais voulu savoir si tu voulais être prof, après tes études ?
    Je n’ai pas pour ambition d’être prof et je voulais savoir si c’était un critère déterminant… et aussi, avais-tu une expérience avec les enfants ?
    Merci d’avance !

    Reply
    • Salut Karen !
      Pas de soucis on ne peut pas tout lire en même temps ! 🙂
      Alors donc oui je comptais être enseignant en primaire mais non je n’avais aps énormémemnt d’expérience au final avec les enfants. Aujourd’hui cela, couplé à ma passion du voyage, on fait que je change d’orientation pour devenir professeur de français langue étrangère (FLE).
      Mais pour ce ui t’intéresse non tu n’as pas besoin de vouloir devenir prof pour être assistant et ce n’est pas un critère déterminant. Et même si il y a beaucoup qui sont dans cette optique il y en a plein qui le font pour d’autres raisons (la langue, voyager, une expérience différente …).
      Donc en résumé pas de soucis pour postuler et surtout fonce ! L’assistanat c’est top (je suis assistant au Mexique et je vais postuler pour faire une troisième année en Suisse !).
      Si tu as d’autres questions n’hésites pas !

      Reply
      • Merci beaucoup pour ta réponse, Moran !
        Tu me rassures car je croyais que c’était avant tout destiné aux futurs profs…
        Tu as eu de la chance d’être tombé sur Edimbourg, cette ville est magnifique ! Et je trouve ça super que tu réitères l’expérience, c’est super pour ta pratique des langues. Pour la Suisse, tu vises la partie où on parle allemand ?
        J’ai une autre question (et après j’arrête de t’embêter :P), en espérant que tu n’y as pas répondu ailleurs : tu ne t’es pas senti trop isolé ? Tu as réussi à faire des rencontres ? J’ai vu que tu avais des contacts d’autres assistants, mais tu as réussi à faire des connaissances avec des Ecossais, par exemple ? 🙂

        Merci encore !

        Reply
        • Tu ne m’embêtes pas du tout, au contraire je suis toujours content quand mes articles peuvent aider !
          Oui Edimbourg est vraiment une ville magique ! Si tu as la chance d’y être profite, et invite moi car je veux y retourner ! haha Et sinon vas-y, il est facile d’être logé par d’autres assistants ou en CS (couchsurfing).
          Pour la Suisse c’est uniquement la partie alémanique qui est proposé donc oui. 🙂
          Alors non je ne me suis pas du tout sentit isolé car j’avais une colloque avec trois autres assistants et c’était vraiment géniale ! Pour rencontrer des écossais (si tu es en écosse) il y a ton travail déjà, là ca va dépendre des écoles mais moi j’avais un staff top j’ai même une collègue qui est venu me voir en juin dernier à La Rochelle. Ensuite il faut essayer de faire des activités (sport, art, rando …) et par exemple tu peux t’inscrire dans les groupes de l’université, c’est ouvert et une bonne façon de rencontrer des gens !

          De rien encore ! :p

          PS : N’hésite pas à rejoindre la page facebook du blog si ce n’est pas déjà fait pour voire quand je publie de nouveaux articles.

          Reply
          • Je pensais que c’était plus difficile pour faire des rencontres, vu que ce n’est pas comme une année de fac, mais je vois qu’il y a moyen de rencontrer du monde finalement !
            J’aime beaucoup tes articles en tout cas, je vais de ce pas aimer ta page Facebook ! 😛

          • C’est sur que c’est plus dur que la fac car tu n’es pas dans une classe ou une promo, mais tu as les autres assistants, tes collègues et puis après ca dépend de ce que tu fais en dehors de ton travail. Mais non pas de soucis à avoir de ce coté là !
            J’ai vu merci à toi !
            En espérant que tu puisses voir d’autres choses qui t’intéressent !

  • (PS: Je suis désolée, je viens de regarder tes autres articles et j’ai vu que tu faisais des études pour être professeur ! Je me suis surtout concentrée sur cet article ><)

    Reply
  • Bonjour !

    Je suis très intéressée par ce programme. J’aimerai y participer lors de mon Master 1 et tenter l’Angleterre, comment as tu validé ton année universitaire ? Tu as dû passer des examens la bas ?

    Reply
    • Salut Cécile.
      Alors j’ai fait deux années d’assistanats :
      La première en Ecosse où j’étais aussi en M1 MEEF normal mais dispensé d’assiduité, pour les examens je revenais aux rattrapages pour passer ceux disponibles à ce moment là mais pas tout donc : redoublement (et puis tu ne suis aucun cours …).
      La deuxième année au Mexique et là j’étais en M1 FLE à distance, donc j’ai tout fait en ligne et validé mon année (stage validé grâce à l’assistanat, juste un rapport à stage dessus à faire).
      Voilà, mais surtout fonce, c’est une super expérience !

      Reply
  • Salut Moran,
    Je suis vraiment intéressée pour enseigner le français un an dans un pays anglophone. Actuellement je suis en dernière années d’école d’ingénieur. Je trouve que ce projet me permettrais d’améliorer mon anglais (qui n’est déjà pas si mal) et de mettre mon expérience à profit dans le monde du travail. Cependant, mes études ne correspondent pas aux qualifications rechercher pour devenir assistante aux Royaume-Unis.
    J’ai vu que tu as fais une licence de mathématique, est ce que tes études correspondais avec les critères d’éligibilités pour postuler ?

    Merci d’avance

    Anne

    Reply
    • Bonjour Anne,
      Après avoir lu ton message je suis allé voir la fiche pays du CIEP pour le Royaume-Uni et en effet il semblerait qu’ils soient plus restrictifs qu’avant quand aux études. N’hésites pas à les contacter pour être sûr on ne sait jamais, et normalement tu devrais avoir dès le 25 la possibilité de faire un « test d’éligibilité » où tu rentres tes infos et ils te disent les pays où tu peux postuler.
      N’abandonne pas tout de suite car ça vaut vraiment le coup ! Il y a d’autres programmes aussi, regarde Fulbright par exemple, et puis tu peux aussi essayer de chercher par toi même directement.

      Reply
  • Salut je suis en plein remplissage de dossier pour partir l’année prochaine en tant qu’assistante au Royaume Uni. Et je me demandais si tu avais des conseils par rapport à la lettre de motiv et le dossier pour que ce soit « parfait ». J’ai adoré ton article super utile ! En plus t’as eu la destination de mes rêves la chance … Merci d’avance 🙂

    Reply
    • Coucou,

      Oui c’est un super projet et en Ecosse c’est le top. Je retourne normalement bientôt à Edimbourg pour deux mois.
      Alors pour la lettre de motive’ je dirais qu’il ne faut pas trop en faire. Ils ne veulent pas de super pros (en sachant qu’un super pro ne ferait pas forcément de l’assistanat 😉 ). Je pense qu’il est important de parler de tes motivations, de l’importance de partager la culture car c’est un des rôles principaux de l’assistant. Si l’envie de parler de la francophonie te prends je pense que c’est aussi un plus.
      Si tu veux plus d’avis rejoins la page des assistants au Royaume-Uni sur Facebook, la question revient régulièrement et ça permet d’avoir plusieurs avis !
      Bonne chance et si tu peux partir profite à fond !

      Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *